Trois fois plus grand

On a rapporté qu’un méga-casino pourrait ouvrir à Chicago. Selon un important parlementaire de l’État, le projet est déjà au stade final des négociations. Le sénateur Terry Link, le parrain d’un projet de loi sur les casinos, affirme qu’un tel casino serait trois fois plus grand que toutes les autres installations de jeu de l’État. Le projet de loi prévoit la création de six nouveaux casinos, y compris le méga casino proposé. Dans le but d’étendre les jeux de casino en Illinois, les trois hippodromes pourront être équipés de machines à sous. Cela leur permettra de devenir éventuellement des casinos. Le projet de loi contient également une disposition visant à faire passer de cinq à six le nombre maximal de machines à sous vidéo dans les établissements comme les bars et les restaurants. Chicago recevrait 33 % des recettes fiscales brutes si le méga-casino voyait le jour. C’est beaucoup plus que dans la plupart des autres États. Il semble probable que le taux élevé proposé vise à inciter la ville à approuver le projet de loi. Mais aucune information n’a été annoncée au sujet de ce méga casino potentiel par qui que ce soit d’autre que Link.

Ce n’est pas particulièrement un bon signe, car la législature se termine à la fin du mois de mai. Cela signifie que ce projet de loi ne peut devenir loi que s’il est adopté dans les dernières heures de la session. Il y a eu des motions semblables dans le passé, dont l’une a reçu le veto de l’ancien gouverneur de l’Illinois Pat Quinn. Le gouverneur actuel, JB Pritzker, a déjà parlé dans le passé de l’utilisation des jeux de hasard pour générer de nouvelles sources de revenus. Il n’aurait donc manifestement pas peur d’accepter un tel changement. Link croit que le projet de loi sur les casinos pourrait étre approuvé même s’il n’inclut pas la légalisation des paris sportifs. Par conséquent, beaucoup estiment que ce projet figure en bonne place à l’ordre du jour de la prochaine session du Congrès.

Potentiel de paris sportifs légaux L’Illinois a été le premier État américain à commencer à vendre des billets de loterie en ligne, et aussi le premier à rendre le jeu en ligne illégal. Pritzker a d’abord indiqué que les paris sportifs deviendraient légaux dans le cadre de son projet de budget pour 2020, qui incluait initialement 200 millions de dollars de recettes provenant des paris sportifs. Ce budget décrivait en détail à quoi ressembleraient les paris sportifs légaux. Il permettait aux installations de jeu existantes dans l’État d’offrir des paris sportifs au détail et en ligne. Il prévoyait un total de 20 licences de paris sportifs, chacune à un prix de 10 millions de dollars et des frais de renouvellement annuels de 5 000 $. Les revenus des paris sportifs auraient été imposés à 20 %. Selon les estimations d’Oxford Economics, l’Illinois pouvait générer des revenus annuels de 384 à 680 millions de dollars une fois le secteur arrivé à maturité. Avec un taux d’imposition de 20 %, l’État aurait pu  gagner entre 77 et 136 millions de dollars par an. Bien que ce projet de paris sportifs avait été bien pensé, elle n’a pas abouti. Certains ont réclamé une baisse du taux d’imposition de 20 % à 12,5 %. Bien qu’il y ait eu de longues discussions sur la question, les législateurs ne veulent pas se précipiter avant que certains aspects ne soient clarifiés.